Livres et références sur les alpona

Posted by Chantal Jumel

Prabhat Niyogi, “Alpona”, reproduction en couleurs dans “Prabasi”
Agrahayan, 1337 Bangabda (calendrier bengali), novembre-décembre, 1930.
Mukul Dey Archives, Santiniketan .
Alpona

Chittaprasad Bhattacharya, Alpona,
Artiste engagé, né en 1915, il luttera toute sa vie contre le système des caste, le colonialisme et l’oppression féodale.
Alpona, Chittaprasad Bhattacharya, gravure sur bois

Tapan Mohan Chatterji, 1948, anglais

Prativa Bala Bardhan, 1962, bengali et anglais

Eva Maria Gupta, 1983, allemand

Brata und Alpana in Bengalen, Eva Maria Gupta, Franz Steiner verlag, 1983.

Brata und Alpana in Bengalen, Eva Maria Gupta, Franz Steiner verlag, 1983.

Abanindranath Tagore, nouvelle édition 2014, bengali

Banglar Brata, Abanindranath Tagore, Introduction et annotations by Dibyajyoti Majumodar, éditions Gangchil, Kolkata, Novembre 2014

Banglar Brata, Abanindranath Tagore, Introduction et annotations by Dibyajyoti Majumodar, éditions Gangchil, Kolkata, Novembre 2014

Festival du Tibet et des Peuples de l’Himalaya 2015

Posted by Chantal Jumel

130615_Festival-c5cdb1Création le 14 juin à la pagode de Vincennes, d’un mandala de sable Tchenrezig par les moines du monastère Gaden  Jangtse. Le mandala de Chenrezig est une représentation symbolique du Bouddha de la Compassion ou Avalokiteshvara en sanskrit.
Chaque aspect du mandala possède une profonde signification : ainsi les 4 portes d’entrée du palais divin de Chenrezig représentent les 4 pensées incommensurables : l’amour, la compassion, la joie et l’équanimité.

 

mandala de Chenrezig

Des femmes qui m’inspirent…Lakshmi Devi

Posted by Chantal Jumel

Lakshmi Devi
L’imaginaire personnel rivalise avec la tradition et certaines femmes développent un style exclusif alliant variations de tracés et de thèmes. C’est ainsi que j’aime l’imagination prolixe de Laksmi Devi.
Elle affectionne les lignes simples et épaisses, tisse ses kôlam patiemment sans l’ombre d’un point et ponctue ses phrases graphiques d’élans virtuoses jusqu’à ce qu’ils prennent l’apparence d’une guipure ajourée.

“Lakshmi Devi perpétue la gestuelle matinale au pied de son immeuble de huit étages. Pas d’étang ni de rivière bénie mais un parking et une jardinière de basilic sacré où les pieds du couple divin Vishnou et Lakshmi et de bien d’autres symboles magnifient non seulement l’entrée de son appartement mais la tour tout entière. ” (extrait de l’ouvrage: “Voyage dans l’imaginaire indien” Mon livre)

L’imagière se lève bien avant l’aube pour dessiner sur l’allée un kôlam de grande taille. À peine tracé, les voitures émergent une à une du parking voisin et roulent sans aucun état d’âme sur l’auguste décoration matinale. Les rainures des pneus emportent la bénéfique poussière qui consacrera discrètement le véhicule et ses occupants qui se rendent au travail.

Lakshmi Devi

 

Arts & Cultures N° 16 / 2015

Posted by Chantal Jumel

ARTICLE “Voyage dans l’Inde graphique : Kôlam, images éphémères des femmes tamoules ” Chantal Jumel.
Disponible en Français ici.
Arts & Cultures N° 16 / 2015

Date de parution : 01/07/2015
Prix : 30,00 €
Disponible
Reliure : Broché
Pages : 244
Illustrations : 250
Format : 23 x 30 cm
Editeur(s) : Coédition Musées Barbier-Mueller / Somogy éditions d’Art