Mandana du Rajasthan, initiation (7)

J’aimerais tant pouvoir converser avec elles mais il me faudrait apprendre le hadoti, un des dialectes du Rajasthan. Pourtant au cours de la journée, mon souhait devient réalité et c’est assise en tailleur contemplant la création d’un mandana, que la plus audacieuse des jeunes filles me tend un pinceau végétal et m’indique l’endroit où je dois dessiner. En guise de dialogue, elle signe dans l’espace du bout de son index les contours du motif. Je saisis l’instrument et reproduis tant bien que mal la spirale qui enlace la figure centrale. Des mains bienveillantes aussitôt s’approchent et corrigent la maladresse. Quelle jubilation d’apprendre et de ressentir la force d’un travail collectif.
ChantalJe m'initie au tracé.Initiation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.