Kolam

Des tracés éphémères pour inviter les divinités à descendre

 

De l’art indien, que connaissons-nous ? Des temples et des palais à l’architecture grandiose, des sculptures à l’image des divinités ou encore des miniatures exquises. Mais parallèlement à ces arts dits classiques, il existe un monde qui s’ouvre petit à petit au voyageur pourvu d’une âme de pèlerin. Avec la terre comme lieu d’expression, la main pour seul instrument et des poudres colorées, les kolam tamouls et les kalam du Kérala reposent sur un double langage ; celui du silence et de l’humilité et celui de l’écriture symbolique, véritable porte qui ouvre sur le monde de l’imaginaire. Prières pour les yeux, les peintures éphémères nous entraînent au cœur de la tradition indienne et de ses valeurs spirituelles.

Au Tamil-Nadu, ce sont les femmes de toutes communautés et croyances confondues qui peignent le sol. Juste avant le lever du soleil, sur les chemins de terre d’un village ou sur les trottoirs d’une cité soigneusement balayés, des mains féminines en quête d’éternité créent du bout des doigts des peintures éphémères appelées kolam pour y inviter les divinités à descendre.

Les kolams se transmettent par voie orale et sont légués exclusivement par les mères et les grand-mères à leurs petites filles, mais dans chaque maison on trouve un cahier où sont notés les dessins les plus difficiles. Les fillettes apprennent en regardant, puis remplissent les espaces de poudres colorées. Plus tard, sur les mêmes thèmes, elles inventeront pour les plus douées d’entre elles de nouveaux motifs qu’elles dessineront avec dextérité et rapidité.

Dans ce vaste continent, les dieux ont franchi les limites du temple, les montagnes ou les arbres sont leurs demeures et des animaux ou des oiseaux leur servent de montures. Des arbres, des plantes et des fleurs leur sont dédiés mais symbolisent également leurs incarnations végétales. C’est dans ce creuset millénaire que des symboles et des formes se sont manifestés. Ils représentent des idées philosophiques ou témoignent des coutumes et des rituels propres à chaque région.